valera2Le « Karaté Light Contact » ou « Semi Contact » est réservé aux moins de 18 ans (mais peut également être pratiqué par les adultes qui ne souhaitent pas faire de contact) et il consiste à réaliser un combat avec des touches contrôlées.

Pour Dominique Valéra, « le principe c’est d’amener pédagogiquement et progressivement les jeunes au « Karaté Contact » ou au « Karaté Full Contact » tout en offrant des conditions optimales au niveau de la structure arbitrale, médicale et professorale. Le travail réalisé avec le jeune doit-être un rapport avec son âge et ses possibilités ». Les combats de « Karaté Light Contact » ou « Semi-Contact » se déroulent sur tatami et les K.O sont interdits. 

 

QUESTIONS A DOMINIQUE VALERA

A quel âge peut-on commencer le « Contact » ? A n’importe quel âge ! Moi je fais de la formation auprès des jeunes avec des jeux pédagogiques … avec une pâte d’ours il est possible par exemple de proposer une multitude d’activités. L’idée c’est d’habituer le jeune, via le « Light Contact », à toucher sans faire mal, pour qu’il arrive à une certaine maitrise. La touche n’est pas dangereuse quand elle est maîtrisée … elle est par contre dangereuse quand elle n’est pas contrôlée.

Comment vont évoluer les compétitions de « Contact » à l’avenir ? Après en avoir parlé avec le Président, nous sommes d’accord pour redonner un nouvel élan aux compétitions nationales. Créer un véritable spectacle comme cela pouvait se faire avant avec musique, entrée des combattants sous les projecteurs … Le « Contact » doit être un spectacle avec un véritable enjeu sportif pour tous les licenciés qui souhaitent en faire en compétition. Dans une soirée, on peut imaginer le « Karaté Light Contact » pour les jeunes au début, puis du « Karaté Contact » sur Tatamis et finir par du « Full Contact » sur ring, en créant une forme d’évolution.

Quels sont les perspectives pour le « Contact » à la FFKDA ? Avec la possibilité de faire du «Full Contact » à la Fédération on ouvre encore plus la discipline à ces pratiquants dans l’idée de créer des compétitions de haut-niveau. L’augmentation du nombre de licenciés « Contact » va nous permettre de créer un ensemble solide dans tous les domaines ! Au niveau de l’arbitrage, José Hernandez (Responsable de La Commission Arbitrage) a formé des arbitres pour la compétition en vue de cette saison. Mais il y a aussi les diplômes de professeurs, d’arbitres … On est sur la bonne voie.

Source : www.ffkarate.fr